Le Landmannalaugar est un massif situé dans les hautes terres Islandaises. Le site est particulièrement connu et réputé pour ses couleurs qui sont dues au volcanisme très présent dans la région mais également pour ses sources chaudes naturelles. Départ ou arrivée du fameux Laugavegur, le Landmannalaugar mérite de s’y arrêter pour l’explorer et le découvrir.

Le Landmannalaugar


Géologie

Les extraordinaires couleurs du Landmannalaugar sont dues au fer contenu dans la rhyolite, la principale roche du site. En effet, la lave s’est formé sous une calotte glaciaire ce qui a permis une interaction entre la roche et l’eau de fonte. On parle ici de tuf rhyolithique.

Vous croiserez également beaucoup d’obsidienne, du verre volcanique. Cette roche est magnifique lorsqu’elle est mouillée.

Rejoindre le Landmannalaugar

Le landmannalaugar est accessible par une bonne poste sur laquelle vous devrez tout de même traverser au moins deux gués. L’accès est donc réservé au 4×4. Pour accès au site suivez les F225 puis 224 à partir de la route 26.

Le site est également accessible grâce à plusieurs services de bus. Nous avons opté pour Reykjavík Excursion car les bus partent du centre de la capitale et proposaient des horaires qui nous convenaient. Si vous souhaitez plus d’informations : https://www.re.is/tour/landmannalaugar-iceland-on-your-own/

Ce trajet est le premier que nous avons fait sur une F-road et est vraiment beau. Essayez de prendre une place à l’avant en bus si vous voulez profitez de la vue.

Que faire au Landmannalaugar ?

Le Landmannalaugar est une des extrémités du fameux Laugavegur que nous avons eu la chance de parcourir. Mais vous pouvez également rayonner à la journée depuis le camp pour de belles randonnées à la journée comme nous vous le présentons ci-dessous.

Le Landmannalaugar est également connu pour ses sources chaudes. C’est un arrêt obligatoire si vous venez ici. La source un peu en retrait du tumulte du parking est superbe. La température doit être autour des 40°C mais est modulable car des courants froid et chaud se rejoignent dans le bassin principal, vous permettant ainsi de trouver l’emplacement qui vous conviendra le mieux. Le fond est en gravier fin ce qui fait que l’eau est très claire. Une structure permet d’entreposer ses affaires pendant la baignade. Seul point noir et pas des moindres : le monde ! L’après midi lorsque les bus sont arrivés c’est la folie ! Nous vous conseillons donc d’y aller le soir ou encore mieux le matin ! Nous avons eu la chance d’être que trois dans le bassin en y allant vers 9h. Un vrai bonheur surtout après une nuit fraîche.

Infos pratiques

Où dormir ? Plusieurs solutions :

  • Le refuge de « FI », l’association de randonnée Islandaise. La nuit est à 9000ISK. Je vous conseille de réserver longtemps à l’avance vue l’affluence … Plus d’infos : https://www.fi.is/en/mountain-huts/all-mountain-huts/view/landmannalaugar
  • En tente : il y a une grande aire de bivouac. N’imaginez pas le beau bivouac sauvage et confortable : le sol est en rocaille et le terrain est situé trop près du parking. Nous avons également trouvé le site bruyant même en pleine nuit … Il vous en coûtera 1000ISK par nuit par personne …

Ravitaillement

Sur place vous pourrez achetez quelques produits de base comme des lyophi ou du gaz. Le tout à prix d’or évidemment mais cela reste pratique au cas où.

Découvrir le Landmannalaugar - Ascension du Bláhnúkur (945m)


Le Landmannalaugar offre de nombreuses possibilités de randonnées. Nous vous proposons ici, un itinéraire accessible au plus grand nombre qui permet de découvrir la richesse du site sur une petit demie-journée, de quoi vous laisser le temps de profiter des sources chaudes ensuite. Celui-ci vous mène au sommet du Bláhnúkur à 945m se qui vous permet d’admirer le paysage alentour. Vous découvrirez ensuite la richesse des couleurs et des structures du Landmannalaugar avant de vous rendre vers une zone de fumerolles. Le retour se fait à travers un champ de lave pétrifié. Vous aurez ainsi un aperçu complet de ce que peut vous offrir le Landmannalaugar.

Carte d’identité : 

  • Distance : 6.5km
  • Durée : environ 3h15min
  • Dénivelé positif : 350m

L’itinéraire est accessible ci-dessous :

 

Télécharger

Le début de la randonnée se situe au bout du parking vers le sud. Face à vous, après une petite portion dans un ancien lit de rivière, se dresse une montagne en roche verdâtre (la rhyolite) sur laquelle on voit clairement un sentier monter en zigzag. Continuer légèrement sur la gauche (100m) pour trouver le début du sentier qui rejoint l’arête à main droite.

On le voit bien sur la photo ci-dessous :

Il « suffit » de suivre le sentier jusqu’au sommet. Soyez simplement prudent avec le terrain qui n’est pas toujours bien stable (sable et scories) et qui doit être glissant si il pleut. La montée est assez raide mais prenez votre temps elle se fait rapidement. La montée offre des vues de plus en plus belles, de quoi garder la motivation !

Vous voilà au sommet ! La vue est époustouflante ! Lorsque nous l’avons fait il faisait gris mais cela ne gâche en rien les couleurs qui restent fantastiques.

Vous pouvez ensuite commencer la descente qui suit l’arête direction SO.

Vous arriverez à une partie plus plate, ici prenez à droite (en direction du nord) dans une sorte de gorge. Le sentier est magnifique ici ainsi que les couleurs environnantes !

Suivez le chemin (attention certaines portions peuvent être glissantes). Rejoignez ensuite le chemin balisé en direction des fumerolles légèrement sur les hauteurs. De là plusieurs solutions : vous pouvez redescendre par le Laugavegur, vous pouvez également enchaîner sur l’ascension du Brennisteinsalda (881m) ou bien, comme nous, faire demi tour et poursuivre dans le champs de lave.

Le sentier poursuit en longeant la petite rivière brennisteinsöldukvisl avant de revenir au niveau du départ.

Il ne vous reste alors qu’à retourner au camp avant d’aller vous détendre dans les sources chaudes ! Nous avons mis 3h20min pour réaliser ce trajet sans se presser et en prenant pas mal de photo.

Il existe un autre itinéraire, le « Skalli », qui fait 15km et qui réalise une longue boucle par le sud. Ce chemin offre également des vues extraordinaires sur des roches aux teintes superbes. Attention les topo indique que c’est un chemin pénible en cas de mauvais temps. Pour le réaliser partez vers le sud et suivez les potelés coiffés de bleu.