Veste Bergtagen et sac Kajka 85 - Fjallraven

Veste Fjällräven BERGTAGEN

Veste Coupe Vent Fjallraven Bergtagen - Test

Note globale 75%
Esthétique 85%
Solidité 80%
Poids 60%
Praticité 90%
Etanchéité 30%
Respirabilité 60%

La veste Fjallraven Bergtagen est annoncée comme une veste coupe-vent toute saison. Vous trouverez ci-dessous mon retour après quelques semaines d’utilisation en conditions réelles.

Conditions de test


La veste a été testée lors de deux voyages :

  • Le premier au cœur du Parc National du Dovrefjell en Norvège. Au total 100km de randonnée parcourus en 10 jours en juin dans un terrain alternant toundra rase, neige et rocaille. Pour ce qui est de la météo nous avons eu du grand beau et de la pluie drue. Le sac était chargé initialement à 17-18kg
  • Deuxième voyage : l’Islande en deux partie :le Laugavegur, 4 jours pour 55km de trek sur les hauts plateaux islandais. Beaucoup de pluie et de vent ! Sac initialement chargé aux alentours de 16kg et ensuite 2 semaines de voyage « classique » avec quelques randonnées à la journée.

Ces deux voyages ont permis de tester la veste dans toutes les conditions et suffisamment longtemps pour avoir un bon retour d’expérience.

Informations générales


  • Marque : Fjallraven
  • Prix conseillé : 459.00€
  • Poids (mesuré) : 698g
  • Matériau : G1000 ECO lite et G1000 ECO
  • Couleurs disponibles : Gris "graphite", orange "hokkaido" et bleu "UN"
  • Lien fabricant 

Retour d'expérience


Esthétique

Toujours difficile de juger cet argument tant il appartient à chacun. On peut toutefois assuré que la veste est de belle facture et assez sobre. Il n’y a pas de chichi et tout ce qui s’y trouve à une utilité. A titre personnel, je la trouve réussie esthétiquement. Le modèle orange en jette et vous ne passerez pas inaperçu en montagne !

Coupe

La veste propose une vraie coupe montagne. C’est à dire qu’elle descend bas sur les fesses pour protéger le bas du dos et ainsi ne remonte pas lorsque l’on marche avec un sac. Les manches sont un peu longue ce qui permet de ne pas avoir le bras qui se découvre lors des mouvements du bras en extension par exemple. De plus, le col et le haut de la veste sont bien couvrant afin de protéger le cou et le bas du visage des intempéries.

La coupe au global permet une bonne liberté de mouvement et la veste ne gène pas. J’ai le modèle en M pour un gabarit de 1,70m et 75kg. Elle laisse également la place de porter une couche protectrice en dessous.

Matériaux et Robustesse

La veste est principalement constituées du matériau phare de chez Fjallraven le G1000 qui a la réputation d’être résistant et durable.

On trouvera principalement du G1000 Lite Eco ainsi que du G1000 ECO, plus épais, sur les zones à fort frottement comme le bas du dos et les coudes. Un gage de durabilité supplémentaire.

Les coutures ne sont pas doublées ce qui aurait pu être appréciable mais elles présentent toutes un ruban d’étanchéité en face interne.

La veste parait solide et ne présente aujourd’hui pas d’usure après 150km de marche et quasiment 1 mois d’utilisation non-stop dans de mauvaises conditions

La veste en détails

Fjallraven sait construire des vestes et on retrouve tout ce savoir faire dans les petits détails de la Bergtagen :

  • Les manches sont assez larges pour être portées par dessus une paire de gant. On peut également facilement les fermer grâce à des gros scratch faciles à utiliser même avec des gants.
  • On trouve deux zips d’aération sur les flans qui ont pour fonction de faire circuler l’air. Leur taille et positionnement sont adaptés et bien pensés. On peut les manipuler facilement même en portant un sac à dos.
  • Les curseurs utilisés sur les zips et cordons sont particulièrement pratiques surtout si vous portez des gants. On ne les cherche pas pendant 3h. Les fermetures éclairs sont également de bonne qualité et glissent bien sans se bloquer (marque YKK).
  • On remarquera la présence de tissu doux au niveau des zones qui vont frotter sur la peau, c’est à dire au niveau du menton et de la nuque. Détail appréciable !
  • La veste comporte deux grandes poches ventrales en position haute. Elles ne gênent pas lorsque l’on porte un sac et demeurent accessible et pratique. L’ouverture se faire par un zip situé vers sternum. Elles proposent toutes deux un petit filet à l’intérieur pour stocker son portable par exemple. D’un point de vue volume on peut facilement y ranger une carte et du petit matériel.
  • La capuche est une merveille ! Elle couvre parfaitement la tête et vous isole du vent et de la pluie (même si l’étanchéité est à revoir comme nous le décrirons plus loin). Elle est facilement réglable par un système de cordons qui permettent de bien la fixée sur votre tête sans vous gêner.
  • La veste est équipée d’un réflecteur RECCO, système qui facilitera votre recherche par les secours en cas de besoin.
  • Afin de vous protéger du vent, un cordon permet de serrer le bas de la veste.

Étanchéité et respirabilité

Nous avons ici à faire à une veste coupe-vent. C’est à dire qu’il ne faut pas compter dessus sous la pluie. J’ai pu l’expérimenter en Norvège et en Islande et je le confirme. Même l’ajout de la « greenland wax » de Fjallraven n’aide que peu à l’étanchéifier surtout que la cire part relativement vite. Par contre, la veste réalise très bien sa fonction contre le vent notamment grâce à sa coupe bien couvrante. Il faut donc privilégier son utilisation pour des sorties montagne par beau temps venteux par exemple. Une alternative étanche de la même famille existe chez Fjallraven, la Bergtagen Eco Shell.

Prix

La veste est proposée à 459€ sur le site de Fjallraven. C’est une belle somme pour une veste ! La marque propose toutefois des produits durables et réparables ce qui a pour but d’éviter de racheter un vêtement ou un équipement trop souvent. On peut donc voir les produits Fjallraven sur du long terme.

Conclusions

On apprécie :

  • Le look
  • Le confort et la coupe bien couvrante
  • Les petits détails pratiques

On aime moins :

  • Le prix
  • L'étanchéité à la pluie (même si c'est une coupe-vent on aurait pu espérer un peu mieux)

La Bergtagen est une belle veste à n’en pas douter si on l’utilise dans les conditions pour lesquelles elle a été fabriquée.


Test du Fjallraven Kajka 85L

Sac à dos Fjällräven Kajka 85

Sac à dos Fjällräven KAJKA 85 - Test

Note globale 85%
Esthétique 90%
Solidité 90%
Poids 40%
Praticité 70%

Conditions de test


Le sac a été testé lors de deux treks :

  • Le premier au cœur du Parc National du Dovrefjell en Norvège. Au total 100km parcouru en 10 jours en juin dans un terrain alternant toundra rase, neige et rocaille. Pour ce qui est de la météo nous avons eu du grand beau et de la pluie drue. Le sac était chargé initialement à 17-18kg
  • Deuxième trek : le Laugavegur en Islande. 4 jours pour 55km de trek sur les hauts plateaux islandais. Beaucoup de pluie et de vent ! Sac initialement chargé aux alentours de 16kg.

Ces deux treks ont permis de tester le sac dans toutes les conditions et suffisamment longtemps pour avoir un bon retour d’expérience. Je n’ai pas toutefois utiliser tout le volume du sac car il faut prévoir beaucoup (trop) de matériel pour remplir les 85L.

Informations générales


  • Marque : Fjallraven
  • Prix conseillé : 399.95€
  • Volume annoncé : 85L
  • Poids : 3.45kg
  • Dimensions : H84cm x L39cm x P29cm
  • Matériau : Vinylon
  • Couleurs disponibles : Noir, Vert foncé, Graphite et Bleu "UN"
  • Lien fabricant

Retour d'expérience


J’ai longtemps eu un sac de 65L de chez Gregory mais ce volume bien que conséquent était parfois limite surtout pour les longs treks en autonomie totale et encore plus depuis que je commence à emmener pas mal de matériel photo. J’ai donc voulu passer à un volume plus conséquent ce qui me permettrai d’emporter plus de nourriture mais également de ne pas avoir à jouer à tetris à chaque fois que je veux ranger mon sac ; si j’enlève mon pull par exemple je veux pouvoir le glisser rapidement dans le sac.

Mon dévolu s’est donc jeté sur le Fjallraven Kajka 85.

Esthétique

Cet argument est purement subjectif mais je trouve ce sac très beau. Il a un look un peu rétro tout en simplicité et sans fioriture. La structure en bois finie de lui donner cette touche caractéristique. Comme souvent chez Fjallraven, on note le soucis du détails avec le logo en cuir par exemple.

Volume et poids

Comme son nom l’indique ce sac fait 85L et autant le dire tout de suite c’est énorme ! Je n’ai plus du tout de soucis de place lorsque je prépare mes treks. Toutefois cet immense volume combiné à une très bonne robustesse (point sur lequel je reviendrai ci-dessous) en font un sac vraiment lourd à vide ce qui est son plus gros défaut. Avec 3.45kg, cela sera certainement un frein pour certains. Toutefois le Kajka étant confortable on ne ressent pas trop ce poids mais cela fait tout de même autant de calories à brûler en plus chaque jour.

Confort

Le Kajka est prévu pour être un gros porteur. Je n’ai pas trouvé de masse limite conseillée mais je pense qu’on peut facilement monter à 25kg (est-ce bien raisonnable pour autant…?). J’ai pour ma part utiliser le sac dans une plage 15-20kg et le confort est au rendez-vous.

La ceinture et les mousses de maintient du dos remplissent leur fonction à merveille et même avec une lourde charge et du dénivelé je n’ai jamais eu mal à dos. Idem pour les bretelles. De plus, les multiples possibilités de réglages font que vous pouvez réellement adapter le sac à votre morphologie (en hauteur et en largeur).

Petit bémol toutefois concernant la souple de la ceinture lors de certains mouvements. On aimerai peut être plus de souplesse pour ce qui est des rotations du bassin. Toutefois cela ne gène pas lors d’une marche normale ni en dévers.

Dernier point important, les poches externes offrent toutes des zips avec une grosse boucle ce qui est particulièrement pratique si vous portez des gants !

Robustesse

On a tout de suite un sentiment de robustesse avec ce sac. La toile principale est épaisse et « rigide ». On sent que l’on va pouvoir se frotter aux arbres ou aux rochers sans problème. Après 15jours d’utilisation je n’ai remarqué aucune usure à ce niveau, ce qui est rassurant (l’inverse m’aurait vraiment étonné).

Les zips présents sont bien dimensionnés, surtout ceux du rabat de la face avant. On a pas peur de les manipuler même si cela reste des points faibles (ce qui est vrai pour tous les zip). De même les différents systèmes de fermeture rapide sont robustes et semble vouloir tenir dans le temps.

Evidemment cette robustesse se paie au niveau du poids comme nous avons pu l’évoquer mais à choisir je préfère avec une confiance aveugle dans la résistance de mon sac plutôt que de craindre la moindre branche. Evidemment, ce sac n’en est pas pour autant un char d’assaut et restera sensible au perçage ou aux coupures.

Le sac en détails

On retrouve, comme sur la majorité des sacs à dos, différentes possibilités pour accéder à la poche principale :

  • La première est l’ouverture par le haut. Elle se ferme avec un système de cordon pratique mais qui pourrait être amélioré.
  • La seconde se situe au premier tiers de la hauteur du sac. C’est une fermeture éclair qui permet d’accéder au bas du volume principal.
  • La troisième, enfin, est un grand rabat sur la partie avant du sac qui permet d’accéder à quasiment tout le volume. Très pratique, le seul bémol vient du fait qu’il faille défaire systématiquement les sangles de compression pour ouvrir ce rabat, ce qui peut être pénible si on veut rapidement accéder à l’intérieur.

Le volume principal est divisible en deux sections grâce à un zip interne. La section inférieur est prévue pour les affaires mouillées et le rabat de fermeture classique est remplaçable par une filet intégré. Je n’ai pas utilisé cette fonction mais c’est bien trouvé. Un compartiment pour poche à eau se situe sur la face dorsal du sac. Je pense qu’il convient pour des volumes de 1.5/2L.

Le Kajka propose également deux poches latérales. Pour une fois ces poches ne sont pas là que pour faire joli !! Elles offrent un réel volume de rangement et son très pratique à l’usage. Je dirai qu’on peut mettre deux bouteilles de 1.5L par poche à vue de nez. C’est un vrai plus car j’ai eu de nombreux sacs dont ces poches étaient quasiment inutiles.

La capuche supérieure par contre n’est pas des plus pratiques. Fjallraven a fait le choix de mettre deux poches sur la partie externe mais finalement si l’une est remplie l’autre est quasiment plus utilisable… J’aurai préféré un grand volume (pourquoi pas avec un filet interne) plutôt que deux. Il y a également un volume intérieur qui peut servir pour du petit matériel mais sans plus. A noter que la capuche peut être facilement retirée (pratique lorsque l’on prépare le sac) et utilisée comme sac annexe grâce à une sangle intégrée. On peut également choisir de la fixer comme un sac ventral grâce à deux clips prévus à cet effet.

Sur la base du Kajka, vous trouverez deux filets fort pratiques également. Ils peuvent servir pour stoker du matériel ou bien une gourde/bouteille grâce à une accès sur le côté. Il faut toutefois faire attention car la bouteille peut avoir tendant à glisser si on se penche en avant.

Pour finir vous trouverez deux petites poches sur la ceinture, l’une « étanche » l’autre en mesh. Les deux sont suffisamment grande pour contenir de petits items à avoir sous la main comme des barres de céréales, un stick à lèvre, … J’aime l’idée de les différencier.

Esthétiquement j’aime ce sac car il est dépouillé en face avant mais on trouve toutefois de quoi fixer des bâtons grâce à des scratch. De même le dessous du sac comporte des boucles pour fixer une tente par exemple grâce à une sangle. J’aurai néanmoins apprécier un système pour fixer facilement une tente en face avant par exemple ou sur les côtés. Je trouve que les systèmes en place son moyen à cet effet.

Enfin pour finir, la housse de pluie fournie fait très bien son travail et vous assurera de maintenir votre matériel au sec à l’intérieur. Elle est toutefois un peu grande car je pense que c’est la même pour le modèle de 100L. Ce n’est pas gênant en soit mais on pourrait gagner en volume et en poids.

Prix

Le Kajka 85 est annoncé à 399.95€ sur le site de Fjallraven. On ne va pas se cacher que c’est une somme plus que conséquente pour un sac à dos. Toutefois j’ai acqui ce sac dans l’idée de le garder le plus longtemps possible sans jamais avoir à me poser la question de sa solidité et de sa tenue dans le temps. Je le vois donc comme un investissement, normalement avec ce sac je n’ai plus à en racheter. Un autre point à mettre en avant est l’attention particulière que porte Fjallraven à l’impact environnemental de ses produits ce qui est très bien et qu’il faut encourager mais qui se ressent également sur la note je pense.

Conclusions

On apprécie :

  • La robustesse
  • Le look
  • Le volume
  • Les accessoires, notamment les poches latérales

On aime moins :

  • Le poids
  • Le prix
  • La capuche supérieure

Fjallraven fait preuve de son savoir faire grâce à ce Kajka 85L. Si on omet le poids c’est presque un sans faute. J’ai acquis ce sac pour un besoin simple : emporter suffisamment de nourriture pour partir longtemps et loin et c’est mission accomplie.